Témoignage de Magali, étudiante en pédagogie

, par Magali

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

¡Salut…..! Je m’appelle Magali Bejarano Salazar, je suis étudiante en Pédagogie à l’Université San Francisco de Sucre.

Cette année était ma dernière années d’études et j’ai choisi, pour valider mon diplôme, d’effectuer un Internat Rotatoire. C’est ce qui m’a amené à travailler au sein de l’Association Civile AYNI-Bolivia. Je vais vous parler des activités qui m’ont le plus plu parmi toutes celles que j’ai menées pendant l’année.

Mon travail avec les enfants ayant des difficultés d’apprentissage, est sans aucun doute ma plus grande satisfaction puisque j’ai pu apporter à ces enfants une éducation bien différente de celle de leurs unités éducatives. Je leur ai fait découvrir des techniques d’apprentissage didactiques en utilisant des jeux didactiques et organisant des activités dynamiques. Ces enfants, qui au départ risquaient de perdre leur année, ont pu grâce à l’aide du groupe de soutien, tous passer au niveau supérieur. Il faut aussi dire que le travail avec ces enfants a été le plus significatif pour moi parce que j’ai travaillé avec un groupe réduit que j’appelle désormais “MON GROUPE”.

Je suis heureuse d’avoir pu travailler et être utile à ces enfants. J’ai pris conscience que ma vocation était de travailler avec des enfants, lesquels m’ont apporté toute la tendresse que seuls des enfants savent apporter. Voila, j’espère avoir réussi à vous transmettre un peu de ces éclats de bonheur qu’ils m’ont apporté.

C’est le moment de se dire au revoir. J’espère que mon témoignage vous a plu et qu’à travers lui vous avez compris que :

Le sourire D’UN ENFANT N’A PAS DE PRIX !

Au revoir et bonne journée……………………….

Fin

“Je remercie infiniment l’Association Civile AYNI Bolivia, pour m’avoir permis de vivre cette grande expérience à travers laquelle je me suis rendu utile en enseignant et donnant le meilleur de moi aux enfants” “Et un remerciement particulier aux enfants qui ont fait parti de ce groupe de soutien”