Culture

Le printemps, l’amour et les études se rendront au Wiñay avec des danses et des reines

Extrait du second journal de la bibliothèque de Villa Armonia

Nous les ballerines avons commencé à nous préparer dès le mois d’août pour recevoir le printemps, l’amour et les études en dansant sur des rythmes joyeux. Le jour de la fête, dès le matin, nous décorons les lieux avec des ballons gonflables et des fleurs. Nous décorons aussi le trône de la future reine Wiñay avec beaucoup de calme. Quand le moment est enfin venu, vers 16h, nous, les enfants des quatre centres culturels, nous nous retrouvons dans la grande et conviviale salle des fêtes du quartier Canada. Nous nous donnons beaucoup de mal pour avoir de beaux déguisements. La fête commença avec la présentation de plusieurs danses, dont los tobas, los negritos, la cueca, los potolos et pour rire el shushuhua. Nous étions nombreux à assister à l’éléction de miss Wiñay entre les danseurs et les spectateurs. Il régnait une agitation constante, une agitation pleine de joie et de convivialité qui montrait que nous étions vraiment heureux de pouvoir nous retrouver nous les jeunes et les éducateurs. Après les danses initiales, les candidates pour l’éléction de miss Wiñay entrèrent en lice. Elles étaient toutes très différentes mais également toutes très belles comme le printemps. Toutes méritaient d’être reines mais seulement une seule fut élue, Jenny, 11 ans, du centre culturel Horno Kasa. Le printemps est une saison merveilleuse qui permet à la nature de se vêtir de fleurs, d’amour, d’innocence et de simplicité.

Anonyme